Accueil > Enfants / Child, Monde / World, Noir&Blanc / B&W, Personnes / People, Portrait > 30 Moving Photos – The multiple faces of poverty

30 Moving Photos – The multiple faces of poverty

Of the 5.7 billion people on the planet, as estimated 1.3 billion live in poverty.

The faces of poverty are many. They are one in every five. The majority of them are the faces of women – those women who « hold up half the sky », according to the old Chinese proverb – and without whom victory in the fight against poverty cannot be achieved.

In addition, there are the faces of children, youth, the disabled and the elderly; of indigenous peoples, of migrants and of refugees – those whom « progress » has pushed to the periphery. Collectively called the disadvantaged or marginalized, they are the people who must be the primary focus of all serious efforts at the eradication of poverty.


Poverty also appears in many forms: as endemic mass poverty in the poorest and least developed countries; as pockets of poverty amidst wealth in even the most affluent countries; as sudden impoverish- ment due to natural or man-made disasters; as temporary poverty resulting from job layoffs; or as the persistent, long-term poverty of the marginalized who perform menial work for little or no pay. Whatever its manifestation, the social exclusion which accompanies poverty constitutes both a violation of human dignity and a threat to life itself.


20 Ways You Can Help Abolish Poverty in the World

Voir aussi / Related posts:

  1. 21 décembre 2010 à 13 h 01 min

    Très bouleversant, l’instant d’un moment, j’ai oublié notre confort de pays développé et j’ai songé à tout ce que ces gens peuvent endurer. Je crois que ces photos parlent, parlent très fort mais ce n’est pas encore assez….trop peu

    • 21 décembre 2010 à 13 h 57 min

      Peu de gens aiment qu’on leur rappelle la triste réalité de la misère humaine – et la photographie ne fait surtout pas exception à cette règle – J’ai été étonné de constater la tiédeur de la réaction des lecteurs de ce blogue à cette page qui a été l’une des moins lu des derniers mois. Je pense que les gens se sentent terriblement coupable devant une misère qui est aussi criante et aussi intolérable, alors ils choisissent la fuite et ils tournent la page.

      Merci d’avoir pris le temps de regarder cette page et merci aussi d’avoir eu la générosité de rédiger votre commentaire.

  2. 13 novembre 2010 à 22 h 39 min

    Merci de votre commentaire. Je suis justement à recentrer le format du blog. J’ai réuni grâce à Twitter une vaste communauté de photographes (plus de 2300) à qui de tente depuis quelque temps de m’adresser en anglais mais la réponse est tiède surtout quand on aborde des thèmes comme la misère. Je compte au cours des prochaines semaine m’adresser davantage au amateurs de photo francophones tout abordant davantage de thèmes photographique à saveur sociale.

    Votre encouragement arrive donc juste à temps !

    Pierre

    Pierre Lavallée :

    Peut-être as-tu raison, la pauvreté est toujours là et rien ne semble changer. Je crois toutefois que la « diffusion du malheur des autres » – pour reprendre ton expression est non seulement nécessaire mais de fait c’est le seul contrepoids à l’indifférence généralisée qui caractérise nos sociétés occidentales. Et si ces photos devaient donner mauvaise conscience à ceux qui les regardent, ce serait un effet que j’estime, malgré tout, très bénéfique.

    lepapillonquiclicdesailes :

    magnifique, bouleversant je suis vraiment fan de votre travail

  3. lepapillonquiclicdesailes
    13 novembre 2010 à 16 h 34 min

    magnifique, bouleversant je suis vraiment fan de votre travail

  4. 23 octobre 2010 à 15 h 04 min

    En quelque part, j’en reviens de ce genre de photos sur la misère humaine. Il est relativement facile, pour quiconque se rend dans ces pays, de revenir avec une série de clichés « humanitaires » et frappant. En bout de ligne, la diffusion du malheur des autres n’apporte pas grand’chose à ces pauvres gens. On devient vite blasé de voir toujours le même genre de photos… C’est juste une opinion…
    D.

    • 23 octobre 2010 à 17 h 56 min

      Peut-être as-tu raison, la pauvreté est toujours là et rien ne semble changer. Je crois toutefois que la « diffusion du malheur des autres » – pour reprendre ton expression est non seulement nécessaire mais de fait c’est le seul contrepoids à l’indifférence généralisée qui caractérise nos sociétés occidentales. Et si ces photos devaient donner mauvaise conscience à ceux qui les regardent, ce serait un effet que j’estime, malgré tout, très bénéfique.

  1. 24 octobre 2010 à 2 h 02 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :